La maltraitance exemplaire des “Enfants terribles” : le cas du Struwwelpeter ou Pierre l’Ebouriffé

Résumé

Pierre l’Ebouriffé du Dr Hauffmann est l’album emblématique du motif de l’«enfant transgressif » cher au XIXè siècle. La maltraitance enfantine y est présentée dans toute sa cruauté, rendue supportable grâce aux excès qui produisent des effets comiques. Il s’agit d’étudier les icônes qui sont ici privilégiées par rapport au texte et ne peuvent être considérées comme de simples illustrations, tout en ne négligeant pas leur rapport au texte. Le contrat lectoral présenté et analysé sur la première de couverture, puis repris sur la première page, est fondamental et détermine les relations entre le destinateur adulte et le destinataire enfant. Nous analyserons l’icône figurant Pierre l’Ebouriffé dans ce qu’elle a d’exhibition d’un contre-exemple, d’un anti-héros asocial. Puis nous étudierons les figurativisations de la souffrance psychologique, de la souffrance physique jusqu’à l’amputation, de la destruction physique mortelle, ainsi que l’absence de maltraitance pour trois des dix historiettes.