Le corps dans les récits pour l’enfance et la jeunesse

Affiche le corps dans les récits pour l'enfance et la jeunesse

Affiche de la journée d’étude du 04 décembre 2015 sur le thème du corps dans les récits pour l’enfance et la jeunesse.

Notre corps est cet étrange objet qui utilise ses propres parties comme symbolique générale du monde par lequel, en conséquence nous pouvons « fréquenter » ce monde, le « comprendre », lui trouver une signification. Maurice Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception, p.271, Paris, Gallimard, 1945.

Le corps, ou les corps (peut-être le pluriel conviendrait-il mieux), ne sont certainement pas absents des œuvres pour l’enfance et la jeunesse, notamment dans les récits de fiction que nous considèrerons en priorité quelle que soit leur mode d’existence sémiotique.

On peut légitimement se demander quelles sont les figures du corps convoquées dans ces récits, qu’elles relèvent du « corps propre » (Heidegger) et/ou de la « chair » (Husserl), qu’il s’agisse d’un « corps agissant ou pâtissant » (Ricoeur),  on peut se demander comment elles s’organisent et sous quelles formes. Celles du corps altéré par exemple : déformé, torturé, morcelé, avalé ; celles du corps désiré/méprisé, érotisé/chaste, exposé/confiné; celles du corps manipulé, métamorphosé ; pour ce qui est du corps subissant. Mais aussi celles du corps exécutant, corps en mouvement, tout en tensions vers l’objet de son désir, corps séducteur et séductible, celles du corps ressentant, sensible au monde et aux autres, celles du corps communicant et signifiant. On peut également étudier les relations de corps à corps, mais aussi le corps vivant/mort.

On peut étudier aussi bien les figures du corps de l’adulte (où souvent les catégories de l’esthétique et de l’éthique sont en rapport analogique)  interprété à partir de la perception des signes de son enveloppe (marques distinctives : la balafre, l’étoile au front…), et du personnage imaginaire (comme l’ogre), que le corps de l’enfant  ou du jeune comme sujet tendu vers la réalisation de sa tâche (l’énergie) ou comme objet.

Thierry et Bochra Charnay, Université de Lille-Sciences Humaines et Sociales et Université d’Artois.

Programme le corps dans les récits pour l'enfance et la jeunesse

Programme de la journée d’études du 4 décembre 2015 :  » Le corps dans les récits pour l’enfance et la jeunesse  » organisée par Bochra Charnay et Thierry Charnay.